Bonnes pratiques

 

RECUEIL

DES BONS PETITS PRINCIPES

DE L’INFIRMIER

DE BLOC OPERATOIRE

  

Promotion 2003 – 2005

 

Ecole d’infirmier de bloc opératoire

TOULOUSE  PURPAN

SOMMAIRE

 

La tenue 

Les gants 

Le champ opératoire 

Les compresses 

Les lames et les aiguilles 

Les instruments 

Le pansement 

Vigilances 

Trucs et astuces 

Cas particuliers 

Sécurité en électrochirurgie 

Notes 

Annexes 

 

 

La tenue
 
üTout individu effectue un lavage simple des mains avant et après avoir mis la tenue spécifique de bloc opératoire (et avoir enlevé les vêtements civils).
üLes manches de la tunique et le bas du pantalon doivent être resserrées.
üIl est recommandé de rentrer la tunique dans le pantalon.
üLes sabots doivent être utilisés uniquement dans l’enceinte du bloc opératoire et nettoyés tous les jours.
üLa cagoule (ou  la coiffe) est mise devant un miroir, aucun cheveu ne doit être en dehors. 
üLe masque ne doit pas bâiller (un lien en bas et un haut), il est mis sur le nez et la bouche.
üLe masque ne doit jamais être réutilisé après avoir été placé autour du cou ou enlevé. MASQUE BAISSE=MASQUE JETE !
üLe port de bijoux et de vernis est interdit.
 
üLe port de lunettes de protection ou de masque à visière est obligatoire lors de la prise de poste d’aide-opératoire ou d’instrumentiste.
üAprès avoir changé de sur chaussures ou de masque, il faut réaliser un lavage simple des mains.
üLa tenue complète est changée entièrement tous les jours, après le repas et  après un temps septique.
üLors de l’utilisation de l’amplificateur de brillance, port obligatoire du tablier de plomb, protège thyroïde et dosifilm nominatif
 
 
Les gants
 
 
üSe rincer les gants poudrés avant toute manipulation de matériel stérile et le proposer systématiquement aux opérateurs.
üL’instrumentiste change ses gants en premier, avant de les donner aux autres membres de l’équipe opératoire.
üLe double gantage est conseillé tout le long de l’intervention jusqu’au pansement.
üPour toute manipulation de prothèse l’instrumentiste change de gant, ainsi que tous les opérateurs, la prothèse n’est ouverte qu’au dernier moment.
 
Le champ opératoire
 
  
üBadigeonner de la ligne d’incision vers la périphérie sur une peau saine (technique de l’escargot).
üPrendre une deuxième cupule et un deuxième tampon pour le second badigeon.
üPour une plaie infectée ou site opératoire à prolifération microbienne importante (région péri anale), agir de la périphérie vers le site opératoire.
üEviter l’excédent d’antiseptique (coulures, humidité des points d’appuis).
üLaisser sécher l’antiseptique selon le protocole
 
 
Les compresses
 
 
üCompte des compresses : au départ, après le drapage, avant le début de la fermeture et à la fin.
üLa compresse  pour nettoyer les instruments doit être mise dans une cupule spécifique et  changée régulièrement.
üPrendre une compresse pour recueillir les débris osseux ou tout autre tissu.
üDébarrasser régulièrement le champ opératoire des compresses souillées et s’assurer que le chirurgien est toujours à portée de mains une compresse propre.
üUn nouveau paquet de compresses doit se mettre sous la pile de compresses qui est déjà sur la table.
üSi possible humidifier la compresse avec une seringue.
üNe pas essorer la compresse au dessus de la cupule.
 
Les lames et les aiguilles
 
 
üProtéger le champ de table à l’aide d’une compresse ou d’un adhésif avant de poser la lame ou le bistouri dessus.
üL’instrumentiste prend les lames de bistouri avec une pince (réservée pour ces gestes) et les monte avec cette pince sur le manche («no touch»).
üNe pas mettre une lame sale à côté d’une lame propre.
üLa lame qui a servi pour la peau est jetée après son utilisation. Mise en place d’une lame neuve.
üLes lames et aiguilles qui ont servi sur un porteur HIV ou hépatite ne sont pas gardées et sont changées immédiatement après utilisation.
üLes aiguilles souillées sont saisies avec une pince spécifique.
üTous les piquants, tranchants, seront récupérés dans une cupule réservée à cet effet.
Les instruments
 
 
üTout conteneur ouvert par erreur en salle d’opération et tout instrument (et contenant) posé sur la table d’instrumentation (ou de réserve) doit subir le processus complet de la prédésinfection à la stérilisation.
üUn instrument est nettoyé avant d’être reposé sur la table.
üNe pas mettre un instrument propre à côté d’un instrument sale.
üNe pas mélanger les instruments d’une table septique avec les autres.
üDans le cas d’un chemin de table, l’instrument est posé dessus s’il n’a pas pu être nettoyé, il est glissé sous la protection qu’après nettoyage.
üLa partie distale de l’instrument en contact avec le patient ne doit jamais touché le chirurgien et l’instrumentiste.
üLes anneaux sont pour le chirurgien, la partie médiane pour l’instrumentiste
üTous les instruments sont ouverts, démontés et irrigués, si besoin, avant d’être immergés totalement.
 
Le pansement
 
 
üChanger de gants et se mettre au propre pour la fermeture.
üProtéger la plaie opératoire d’une compresse avant d’agrandir la fenêtre du site opératoire, changer de gants, puis coller le pansement, recouvrir le pansement d’une autre compresse avant d’enlever les champs, veiller à ne pas souiller le pansement.
üTunnéliser les drains avec le pansement pour éviter qu’il ne se décolle.
üGarder la poche plastique du flacon du Redon pour ne pas souiller celui-ci à l’ablation des champs.
üNettoyer et sécher par tamponnement la peau avant de coller le pansement
 
Vigilances
 
 
üLa première des facultés est l’anticipation qui est gage de la rapidité d’action.
üL’instrumentiste attend la vérification de l’intégrité de l’emballage avant de poser le plateau d’instrument sur sa table stérile.
üL’instrumentiste et la panseuse jettent sans relâche un œil vigilant sur l’équipe chirurgicale, et alerte avant toute faute d’asepsie.
üL’installation des instruments est méthodique et ordonnée.
üMettre un petit champ propre pour les temps micro.
üNe pas oublier que seule la partie avant de la casaque (et au-dessus de la ceinture) est considérée comme stérile (attention aux tables de réserves et aux tabourets).
üLors de changement de côté, chirurgien et aide-opératoire se croisent dos à dos ou face à face.
 
üLe déplacement des tables stériles se fait avec les mains à plats sur la table.
üLa panseuse veille à ce que les portes du bloc soient fermées pendant l’intervention.
üLa panseuse surveille discrètement les personnes dans la salle.
üLa panseuse régule le nombre de personne en salle pendant l’intervention.
üDate de péremption : si 04/07 lire périmé début avril 2007
 
 
Trucs et astuces
 
 
üSur un chemin de table, effectuer deux encoches aux ciseaux (faire un volet) pour permettre le retrait des écarteurs sans les accrocher.
üToujours tenir le bout du fil, si possible avec une pince.
üMouiller les fils fins pour qu’ils glissent plus facilement et éviter les nœuds.
üAprès avoir donné un fil, l’instrumentiste pense systématiquement aux ciseaux et/ou à la pince à garder.
üAprès un angle droit parfois appelé dissecteur  l’instrumentiste prépare clip ou fil bobine et les ciseaux mayo (Metzembaum).
üDans le cas de chirurgie où l’équipe opératoire est en position assise, recouvrir les tabourets d’une protection stérile.
üTremper les mors de la pince bipolaire dans de l’eau (non dans du sérum) ; pour cela, conserver la boite du bistouri électrique jetable ou prendre une seringue de 50 cc et la fixer au champ opératoire.
 
 
Cas particuliers 
 
 
Intervention septique 
üMettre des sur-chaussures en début d’intervention septique et les enlever avant de sortir de salle
üIsoler la paroi lors du temps septique.
üProtéger la cavité péritonéale par des champs humides qui seront éliminés et remplacés à la fin du temps septique.
üMettre à part puis éliminer les instruments nécessaires au temps septique (et en contact avec la lumière digestive).
üChanger les gants, la canule d’aspiration et le BE.
üChanger de tenue après l’intervention.
 
Sécurité en électrochirurgie
 
 
üLe patient doit être sec et isolé électriquement.
üLe patient ne doit pas être en contact avec des objets électriquement conducteurs.
üExemples :  - table d'opération - pied à sérum
üIl ne doit pas y avoir de contact peau contre peau.
üIl doit y avoir au moins un espace de 15 cm entre l'électrode active et les électrodes ECG.
üSur un patient portant un pacemaker l'utilisation de courant HF peut causer des dommages irréversibles, et affecter le bon fonctionnement du pacemaker.
üAttention lors de l’utilisation de liquides !
üL’alcool contenu dans les désinfectants peut être enflammé par un arc électrique.
 
üLe porte électrode ne doit pas être posé directement sur ou près du patient, ni sur les champs stériles.
üLe porte électrode doit toujours être posé sur une table à instruments ou dans un holster.
üDurant l'utilisation de l'électrochirurgie, le passage du courant à travers certains organes ou vaisseaux avec un rétrécissement peut causer des dommages thermiques non voulus, dans ce cas il est préférable d'utiliser une technique bipolaire.
üL’électrode neutre (ou plaque patient) est utilisée pour fermer le circuit entre le bistouri électronique et l’électrode active. Le courant HF qui traverse l’électrode neutre est presque équivalent au courant qui passe par l’électrode active.
üLe contact entre l'électrode neutre et la peau doit toujours être d'une surface suffisamment grande. La détérioration de la plaque ou le manque de surface de contact peut entraîner un risque de brûlure.
 
 
üPrendre soin que toute la surface de l'électrode neutre soit en contact avec la peau.
üIl est possible de dépiler pour que le contact entre la peau et l'électrode soit bon. 
 
üL'électrode neutre doit être placée le plus près possible du site opératoire, si possible sur un membre (avant bras, cuisse). 
üToujours placer l'électrode neutre de telle sorte que le bord le plus large soit en direction du site opératoire.
 
üLes endroits où il n'est pas souhaitable d'apposer l'électrode neutre sont :
Surfaces inégales ou osseuses
Sur un implant
Sur un tissu adipeux, tel que les fesses ou l'abdomen
Tissus cicatriciels

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×